Furiosa_img_mise_en_avant

Note : 5.5 sur 7.

Ah si seulement Hollywood pouvait prendre exemple sur Mr Georges Miller pour ce qui est du grand spectacle !
Ce nouvel épisode de la saga Mad Max est non seulement un préquel bourré de qualités qui étend son univers dans sa mythologie, mais c’est aussi incontestablement un film remarquable sur la forme notamment dans sa construction narrative.

Neuf ans après Fury Road, on retrouve donc un Georges Miller qui malgré son grand age balaye ( à nouveau ) la concurrence, toujours aussi aiguisé et avec cette technicité et un savoir faire dont lui à seul le secret !

Moi qui avait adoré son précédent film : 3000 ans à t’attendre, qui proposait une vision d’un conte fantastique très réussi, je trouve qu’on retrouve un peu cette structure dans ce Furiosa qui, au delà d’être un préquel, est avant tout un film de Georges Miller !

Certes il y a moins d’action que dans Fury Road mais qu’importe puisque cette fois ci on se concentre sur les jeunes années de l’impératrice Furiosa qui va ici se retrouver interprétée par deux actrices différentes dont Anya Taylor Joy très convaincante.

Au casting on retrouve également Chris Hemsworth qui pour une fois sort du rôle insupportable dans lequel il s’est enfermé ces dernières années ( Thor ), et devient curieusement plutôt bon dans son rôle d’antagoniste à la fois excentrique et avec une certaine forme de naïveté.
Preuve est faite qu’en plus d’être un réalisateur incroyable, Miller est aussi un véritable directeur d’acteur.

Essence et Violence !

Furiosa_image_article1

Synopsis : Alors que le monde s’écroule, la jeune Furiosa tombe entre les mains d’une horde de motards dirigée par le seigneur de la guerre Dementus. En traversant le Wasteland, ils tombent sur la Citadelle présidée par l‘Immortan Joe. Alors que les deux tyrans se battent pour la domination, Furiosa doit survivre à de nombreuses épreuves pour trouver le moyen de rentrer chez elle.

Le deuxième effet Kiss-Cool !

Exit Charlize Theron place à Anya Taylor Joy dans le rôle principal, l’actrice qui n’a quasiment aucun dialogue durant tout le métrage incarne à la perfection une Furiosa à en devenir qui va gravir les échelons, tenter de retrouver sa liberté, et tout simplement survivre ( malgré la perte de son bras ) dans des aventures qui vont forger la réputation et son image de “Bad-Ass” au sein de la citadelle.

Furiosa_image_article2

Sorti en 2015, Fury Road est pour la plupart des gens ( moi compris ) un chef d’œuvre d’action avec des scènes spectaculaires, malgré tout le seul petit bémol qu’on pouvait reprocher au film c’était son manque de scénario.

Le créatif et talentueux Georges Miller ne se contente pas de faire un Fury Road bis,
il réalise la un épisode se concentrant ici sur l’origine story de Furiosa avec une écriture et un développement de son univers “Mad Maxien” beaucoup plus poussé, l’action est toujours la bien sur mais elle permet ici les rencontres entre les personnages, ils se jaugent, se font confiance, et interagissent à travers elle.

L’extension de son univers permet d’explorer plus en profondeur les différents clans et localité de chacun, Un vrai plaisir de découvrir le Wasteland , Pétroville, ou encore de revoir la Citadelle avec Immortan Joe himself, sans oublier les incontournables War-Boys kamikazes.

Soyez Témoins !

Furiosa est un véritable concentré de toute la créativité et la technicité du réalisateur de 80 ans, contrairement à Fury Road on à le droit à beaucoup plus de plans larges et de verticalité.

Comme à son habitude le réalisateur australien nous offre des séquences impressionnantes avec un mélange de numérique et de réelles cascades notamment dans la deuxième séquence de course poursuite juste incroyable.

Motos chars, parachute ascensionnel, et autres Camions à Mégamasse, le film est peut être encore plus généreux en terme d’engins fous.

A la musique on retrouve encore Junkie Xl avec ses cuivres et ses rythmes lourds.
Photographie, décors, costumes, tous les détails sont ultra léchés et d’une incroyable véracité.


Miller prend le temps d’exploiter une grosse partie de la jeunesse de Furiosa jusqu’au prémices de Fury Road, créant même sur la fin une véritable transition extrêmement fluide et bien amené entre Furiosa et le début de Fury Road.

Des séquences légèrement accéléré comme on avait déjà eu droit dans Fury Road qui donne un coté années 80 au film.
Un mélange des genres comme seul sait le faire Georges Miller qui est tout simplement Bluffant !

Pour ceux qui ont adoré Fury Road, vous serez comblé avec ce préquel qui creuse un peu plus l’univers ; et pour ceux qui reprochait son manque de scénario vous serez aussi satisfait avec une fable dystopique qui laisse place à plus d’émotions que d’actions.

Bande Annonce :

6 Comments

  1. Mieux que Fury Road mais tout de même un peu light sur les motivation de Dementus sinon pas mal !

    1. Le rôle de Dementus contrebalance avec Immortan Joe avec un Chris Hemsworth impeccable ! Assez malin ( je trouve) de la part de Miller de ne pas tomber dans le méchant pur et dur , mais plutôt avec un leader allumé certes mais avec une forme de naiveté.

  2. Simply want to say your article is as surprising. The clarity on your post is simply spectacular and i can suppose you’re knowledgeable in this subject. Fine with your permission allow me to take hold of your feed to keep up to date with coming near near post. Thanks 1,000,000 and please continue the rewarding work.

    1. Thks again Lhane , I’m so glad to hear some positive feedback from user, it s always important ant it’s yours Blog too.
      Dont hesitate if you want to participate with your ideas ! i’m open too suggestion 😉THKS AGAIN ! 👌

  3. A tous les pisse-froid qui ont pas compris le génie de ce film…J’ai juste envie de leur dire “Soyez Témoins” 👊
    encore Mieux que Fury Road !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pinterest
Pinterest
fb-share-icon
Follow by Email