Civil_war_image_mise_en_avant

Note : 3.5 sur 7.

Un Avis Express sur le dernier film d’Alex Garland qui à déjà fait pas mal parler,

Le studio A24 frappe à nouveau avec un film au parfum de mise en garde !

Civil War nous plonge dans une Amérique déchirée, avec un road trip entre New-York et Washington composé d’un groupe de photographes et journalistes pour tenter une ultime interview d’un président désavoué.

Un scénario original mais à mon grand regret un peu tiède sur les causes de cet effondrement et qui va uniquement se concentrer sur les conséquences directes et concrètes d’un petit groupe d’individus, avec Kirsten Dunst en tête qui campe une photographe de guerre expérimentée au coté de Wagner Moura et de Stephen McKinley.
A leurs cotés va se joindre la jeune Cailee Spaeny qui tient le rôle de la rookie et va servir de point de vue extérieur.

On va pas refaire l’histoire !

Au vu de l’Amérique actuelle résignée face à une élection présidentielle avec deux candidats dont aucun américain ne veut ( même si la base électorale de Trump reste tout de même assez solide ), on se dit forcément qu’un film s’appelant Civil War et traitant d’une Amérique fictionnel se veut forcément en miroir de la réalité, et qu’il va évoquer la question politique.

Si le concept à l’air alléchant sur le papier, La question politique de la scission de cette Amérique est complètement délaissé pour se concentrer sur les individus et leurs façons de réagir aux événements.

On à un peu de mal à contextualiser les camps qui s’affrontent, mais est ce vraiment un problème ?!…Non pas vraiment puisque le film démarre avec un conflit déjà installé qui permet de catapulter le spectateur directement dans l’action avec un récit déjà établi.
La première partie fonctionne parfaitement pour moi, le problème c’est que par la suite le film élude complètement des questions essentiels pour un film qui nous vendait un peu plus d’engagement au vu de sa Bande annonce !

Sur un piédestal !

Les personnages n’évoquent quasi-jamais leurs opinions politiques ou tout simplement leurs ressentis sur la situation du pays…Plutôt étrange lorsqu’on connait leur motivation première à savoir : interviewer le président !!

Le film nage entre discours désabusés un peu convenus et road trip anxiogène, avec une mise en scène qui épouse parfois le reportage de guerre avec ses images arrêtées en Noir et Blanc et qui parvient au moins à tenir en haleine pendant 2 heures.

Les scènes d’actions ont le mérite d’être assez bien réalisé avec un excellent travail sur la lumière lors des affrontements, et d’une ampleur plus que correcte.

La mini apparition de Jesse Plemons ( meilleure scène du film ) en red-neck raciste et pro arme fait office de piqure de rappel au milieu du film pour ajouter un soupçon de tension et de danger pour les personnages principaux.


En bref On est plus dans un road trip survivaliste angoissant que dans un film politique.


Un film dont on attendait peut être trop et qui perd peu à peu de sa liqueur saline pour devenir un peu ennuyeux sur les bords et finir en mode “tout ca pour ca !”
Avec une telle matière Alex Garland se contente de grattouiller la surface sans vraiment rentrer “dans le dur”, un peu frustrant au final !

8 Comments

  1. Pas du tout au contraire c’est un film qui est purement politique notamment de lka facon dont il traite la population dans la dernière partie. sinon super article ndlr ! Haha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pinterest
Pinterest
fb-share-icon
Follow by Email