Vincent doit Mourir : un regard qui tue ?!


Aujourd’hui retour sur un petit O.F.N.I ( Objets filmiques non identifiés ) du cinéma français sorti l’année dernière et disponible des maintenant en V.O.D sur Canal+.
Vincent doit mourir fait partie de ces petits films complètement décalés dans lequel le fantastique s’encre dans la réalité.


Je suis toujours adepte de ces petits films barrés, étranges, et inclassables dont le cinéma français nous abreuve avec délices depuis un bon moment, et au vu du pitch de celui ci je m’attendais à retrouver plus ou moins un univers absurde ou décalé à la Quentin Dupieux…hé bien pas vraiment !

Ici tout autre ambiance, on est plongé au plus près du point de vue de Vincent un jeune graphiste parisien sans histoires qui va d’un seul coup et sans raisons être victime d’agressions diverses toutes commises par des individus qui semblent traverser une sorte de pulsion de meurtre en le voyant.

En effet pour une raison inexpliquée, la moindre personne qui établi un contact visuel avec Vincent va s’attaquer à lui sans raison apparente, va alors s’en suivre une fuite en avant pour tenter de reprendre le contrôle de sa vie tout en évitant au maximum les contacts avec les autres.

Réalise par Stephane Castang et porté par un Karim Leklou en tête d’affiche,
Vincent doit mourir fait partie de ses petites surprises du cinéma français actuel, ce n’est pas parfait le scénario est parfois un peu faiblard, mais le film à au moins le mérite d’être original et arrive à nous entrainer dans une fable horrifique moderne sans prétention mais tout de même plaisante.


Poursuivis par des Méchants !!

Synopsis : Du jour au lendemain, Vincent est agressé à plusieurs reprises et sans raison par des gens qui tentent de le tuer.
Son existence d’homme sans histoires en est bouleversée et, quand le phénomène s’amplifie, il n’a d’autre choix que de fuir et de changer son mode de vie…

Vincent_doit_mourir_image_article1
Vimala Pons et Karim Leklou cherchent désespérément une issue !


 Tenu à L’œil !

Avec son coté très brute et réaliste dans sa réalisation, Vincent doit Mourir arrive à nous embarquer dans cette histoire délirante, et l’on se met très vite à la place de cet homme qui subit complètement cette situation qui le dépasse.

Des les premières minutes, on navigue entre stupéfaction et interrogation, on est plongé dans une aventure en mode “survival” qui arrive a maintenir une pression qui grimpe crescendo au fur et à mesure des rencontres.

Karim Leklou est comme à son habitude impeccable en incarnant cet homme à la fois circonspect, effrayé, et incapable de faire comprendre « sa malédiction », pris dans un phénomène inexplicable Vincent va se heurter à l’incompréhension voir pire la tentative par les institutions de rationaliser le phénomène comme avec la scène lunaire de la déposition au commissariat…Un pur régal. 😂

Une première partie de film vraiment plaisante qui donne lieu à des séquences teintés d’humour noir dans une ambiance de thriller paranoïaque.

Le film apporte aussi un léger sous texte sur notre rapport aux autres dans une société aux relations repliées sur elle même.

Vincent_doit_mourir_image_article_2
Margaux et Sultan tous deux perplexes !

Hé Pourquoi pas un Court Métrage ?!

Au coté de Karim Leklou On retrouve également Vimala Pons qui va accompagner Vincent dans sa mésaventure, un personnage féminin qui va malheuresement servir plus de faire-valoir au héros qu’autre chose.
C’est bien le plus gros point faible du film pour moi : un manque flagrant d’écriture du récit et de développement des personnages en deuxième partie.

l’effet de surprise et le rythme soutenu s’estompent en deuxième partie du film pour prendre un virage inattendu avec un film qui semble se retrouver un peu pris au piège de son concept , en ayant rapidement fait le tour de son sujet et ne sachant plus trop comment se conclure.

🚨Section Spoilers

On bascule dans une pseudo romance extrêmement mal amenée, qui renforce les incohérences du scénario comme par exemple :
Pourquoi ne pas utiliser des lunettes de soleil ?
Pourquoi Le bandeau sur les yeux intervient à la toute fin ?
Pourquoi des contacts visuels se finissent mal et d’autres bizarrement non ?!

Le film n’offre pas d’explications précises sur les causes du phénomène, on navigue avec un parti pris celui du mystère qui pour moi cherche plus à masquer une faiblesse scénaristique qu’a nous offrir une véritable conclusion !

🚨Fin des Spoilers


En résumé : Son concept décalé et inventif arrive tout de même à nous offrir des séquences intéressantes ( la scène de la fosse sceptique par exemple ), mais on reste assez vite un peu sur notre faim.

On passe tout de même un bon moment avec un film entrainant et qui vaut quand même le détour notamment pour la performance de Karim Leklou.

Bande Annonce :