Fin de la grève à Hollywood : Un petit pas pour les spectateurs…Un grand pas pour le cinéma !


Depuis le 9 novembre le calvaire des syndicats d’acteurs, et par répercussion des spectateurs est enfin terminé !

Un accord à été trouvé entre le SAG-AFTRA et l’alliance des producteurs de films, les scénaristes quant à eux, avaient trouvés un accord avec les studios il y a déjà quelques semaines.

fin_greve_image_article


La SAG-AFTRA à communiqué pour donner les détails de la négociation entre studios et syndicats  :

« Nous sommes ravis de vous apprendre qu’aujourd’hui le comité de négociation de la SAG-AFTRA à trouvé un accord de principe, nous avons conclu un accord sans précédent et d’une portée gigantesque en augmentant le plafond de rémunération des acteurs, des dispositions de consentement qui protégera leur droit à l’image suite aux inquiétudes grandissantes quant à l’utilisation de l’I.A. »

X-Twitter SAG-AFTRA / Novembre 2023

Ce que l’on sait déjà :

Comme évoqué lors de précédente news ( Dossier Grève à hollywood / Partie 1 ), les studios voulaient, à la base, pouvoir utiliser des images d’un acteur ou d’une actrice pour quantité d’applications diverses, le tout généré par l’I.A, en se passant de consentement et bien entendu de rémunérations.

L’accord de principe fait environ 18 pages, je vais donc vous éviter ce calvaire et essayer de résumer au mieux et dans les grandes lignes, les différents domaines de l’accord.

Des accords concernant donc en première ligne la rémunération des acteurs, notamment sur les plateformes de streaming , l’utilisation et les applications de l’I.A dans l’industrie , mais également des sujets comme le harcèlement sexuel ou encore l’augmentation des plafonds de retraites et de santé.

Partie 1 : La grosse Moula !

En ce qui concerne la rémunération des acteurs , l’accord prévoit des bonus lors de diffusions sur les différents canaux présents à notre époque : TV, SVOD, Plateformes, etc…

L’ accord prévoit également d’augmenter le plafond de rémunération des acteurs avec 1.000.000 de dollars obtenu pour améliorer les salaires.

Un système de primes pour les rediffusions sur les plateformes de streaming à été accordé et les plafonds de santé et de retraite ont étés augmentés :

« Les minimums augmenteront de 7 % à compter du 9 novembre 2023, de 4 % supplémentaires à compter du 1er juillet 2024 et de 3,5 % supplémentaires. A compter du 1er juillet 2025. Ces augmentations seront composées. Sauf indication contraire, il n’y a pas d’ augmentation des pénalités ou des indemnités. »

X-Twitter Universal Novembre 2023

Évidemment dans ce cas précis , on ne parle évidemment pas des énormes Stars qui sont à l’abri de ces pratiques avec des contrats sur mesure , au cas par cas, avec la plupart du temps des millions en cachet doublé d’un intéressement sur les recettes au Box-Office.

En règle général, Les contrats sont renouvelés tous les trois ans entre syndicats et studios. La plupart du temps les accords sont renégociés relativement facilement par les syndicats en fonction de l’évolution de la profession.


Partie 2 : L’Intelligence « superficielle » ?!

En ce qui concerne le droit à l’image d’un artiste généré par I.A, l’accord à considérablement augmenté les mesures de protection diverses pour encadrer au mieux l’utilisation de l’image d’un acteur ou d’une actrice.

L’accord stipule également des distinctions séparées en plusieurs catégories :

  1. Réplique numérique basée sur l’emploi
  2. Réplique numérique indépendante
  3. Intelligence artificielle generative

 I. Réplique Numérique basée sur l’emploi :

Pour faire simple, dans la première catégorie,
l’artiste sera en droit de refuser , modifier, ou de donner un quelconque consentement , mais il devra aussi être présent puisque cette catégorie servira seulement d’assistance et donc doublera le comédien lors de scène prévus , mais l’artiste devra forcément être présent physiquement.

 Préavis de 48h avant toute prestation de création, droit au consentement, approbation dans le contrat de travail de l’artiste,
Voila une partie des mesure actés lors des renégociations.

II. Réplique Numérique indépendante :

Pour la deuxième catégorie,
Cela s’applique aux artistes qui, en accord avec le studio, autorise une utilisation de leur image dans une production , y compris pour les représentants légaux d’artistes décédés, qui seront en droit de donner leurs consentement ou non sur l’utilisation et l’altération de l’image de l’acteur ou de l’actrice.

Toujours dans cette deuxième catégorie il est précisé qu’un double de l’acteur ou de l’actrice sera possible, toujours en accord avec le représentant légal, mais qu’en aucun cas une altération de la voix , de la photographie ou de tout ce qui touche de prés ou de loin l’artiste au moment de sa performance, sera strictement interdit.

Une mesure qui est peut être la plus forte puisqu’en effet l’accord de la SAG-AFTRA stipule : « Le consentement accordé du vivant de l’artiste interprète ou exécutant se poursuit après son décès, sauf limitation explicite »

III. Intelligence artificielle générative :

Elle établit les conditions d’utilisation des « artistes synthétiques » créés grâce à l’intelligence artificielle générative toujours avec le consentement de l’artiste originel.

« Avis au syndicat et possibilité de négocier de bonne foi une contrepartie appropriée, le cas échéant,si un artiste synthétique est utilisé à la place d’un artiste qui aurait été engagé dans le cadre du présent. »

X-Twitter / SAG-AFTRA Novembre 2023
fin_greve_fran_article2
Fran Drescher et les autres grévistes victorieux de cette lutte.


Une lourde machine a remettre en marche !

De nombreux autres mesures de protections ont été prises y compris pour les danseurs , chanteurs ou encore les cascadeurs.

Les P.D.G de Netflix, Universal, Disney et Warner Bros ont finalement cédés et ont accordés la plupart des mesures fortes concernant la protection des artistes face à l’I.A, mais également des augmentations de rémunérations des salaires et des primes, ou encore un encadrement plus stricte pour éviter toute affaire de harcèlement sexuel.
Vous l’aurez compris c’est quand même une sacré victoire pour les syndicats et un sacré bouleversement pour l’industrie,
La SAG-AFTRA à obtenu des mesures fortes pour contrôler au maximum les applications de l’I.A et ce à différents niveaux d’utilisations,
Il semblerait que cet accord solide tienne la promesse et protège véritablement tous les artistes et leurs images.

Ce qui est sur…C’est que cette grève était tout simplement historique par son ampleur mais aussi par sa durée.
Une grève qui à tout de même durée 108 jours et qui à bien entendu pousser la plupart des grosses productions à se stopper, désormais les tournages et productions devraient redémarrer peu à peu, mais on sait déjà qu’un bon paquet de sorties vont être décalées notamment chez Warner avec le report de Dune 2 ou encore de la dernière saison de Stranger Things sur Netflix.

Reste à savoir si le virage de l’I.A va transformer complètement la façon de penser et de concevoir un film….Pour le pire comme pour le meilleur, l’avenir nous dira comment l’industrie va s’adapter à ce bouleversement.

Mais encore plus important…Est ce que nous mêmes pauvre mortel spectateurs, Passionnés du petit comme du grand écran…Est ce qu’on y trouvera notre compte ?!
Et surtout, est ce que les studios respecteront ces accords sur la longueur !?

le futur de l’industrie est désormais un saut dans l’inconnu !

3 Comments

  1. Très bonne analyse,et niveau I.A c’est juste la partie immérgée, quant on voit les applications dans l’armée…Ca fait vraiment flippé ! 😬

    1. chez Marvel on sait déja qu’il n’y aura qu’un seul film en 2023, ensuite on à Dune 2, un film dans l’univers de Spider-Man chez Sony ,
      y en aura surement d’autres mais il adapteront tout ca dans le calendrier des prochaines semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pinterest
Pinterest
fb-share-icon
Follow by Email